mercredi 11 janvier 2017

Des petits problèmes dans les plans de la profondeur

L'interrêt de la CAO (conception assistée par ordinateur), c'est que tout doit être défini précisément. Ainsi lorsque que l'on modélise la maquette numérique de la profondeur, on détecte de petites incohérences dans les dimensions données par les plans 2D.


Pour exemple, le raccordement des nervures de profondeur sur le longeron de profondeur présente des écarts significatifs.



Lorsque l'on regarde l'esquisse géométrique du longeron, on peut déterminer les hauteur exactes que devraient avoir les nervures au raccordement du longeron.



Nervure 1 : 95.58 mm sur l'esquisse CAO et 90 sur les plans
Nervure 2 et 3 : 82.57 mm sur l'esquisse CAO et 80 sur les plans
Nervure 4 et 5 : 69.3 mm sur l'esquisse CAO et 69 sur les plans
Nervure 6 et 7 : 54.18 mm sur l'esquisse CAO et 52 sur les plans



Quand les écarts sont inférieurs à 5/10 eme de mm, on peut estimer que la précision est suffisante mais lorsque l'on atteint quelques milimètres !!!

Dans la réalité les écarts sur les cotes 95.56, 82.57 et 69.3 risque même d'être encore plus grand les semelles des longerons refusant de se plier suivant un angle vif mais ce cintrant plutôt suivant une courbe harmonieuse.



Je pense donc reprendre les cotes des nervures et sans doute également le longeron afin que ce dernier rajeunisse de la même manière que le longeron de plan fixe.
Je laisse décanter un peu et attends d'avoir les réactions des Pielistes.

Sur ces vues en coupes pratiquées au droit des nervures du plan fixe on comprend mieux le problème

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire